france-groupe-1-2018

Le débarquement canadien : une histoire méconnue des canadiens 

Notre journée à commencé par une tombée de neige tôt dans la mâtiné. En regardant par la fenêtre de l’hôtel, toutes les voitures étaient recouvertes de neige. On se croyait à Vancouver…

IMG_9023

6 juin 1944, les canadiens débarquent à Juno beach

En matinée, nous avons visité la plage Juno et la maison canadienne qui se trouve face à la plage. Des soldats allemands s’y cachaient. Apparement un soldat canadien aurait eu la vie sauve en échangeant de l’argent contre sa vie à un soldat Allemand. Ce fut la première maison qui fut libérée par les canadiens le 6 juin 1944.

Nous avons aussi appris qu’une tenue spéciale avait été créée pour contrer les gaz allemands (finalement durant cette guerre les allemands n’ont pas utilisé les gaz). La tenue était plus lourde et elle tenait très chaud. Imaginez plus de trois semaines dans sa propre transpiration, avec une tenue qui pèse des tonnes et sans prendre de douche.

En visitant le centre Juno Beach nous avons appris que la contribution canadienne dans la deuxième guerre mondiale était énorme. En 1939, la population canadienne était de 11,2 million en 1939 au Canada et plus de 1,1 million de femmes et d’hommes se sont enrôler dans les forces canadiennes. Les soldats canadiens se sont engagés de leur plein gré. De toutes les puissances militaires, le Canada est le seul pays à avoir déployé une armée composé principalement de soldats volontaires.

Des pertes importantes

En visitant le cimetière canadien où 2500 soldats sont enterrés, nous avons appris des récits tragiques de la guerre comme celui du sergent F.B Harris qui a été tué directement lors du débarquement. Ce dernier avait un ami du nom de Cyril qui est encore en vie. Cyril était poète et il a écrit un « my Buddy » en l’honneur de sont ami « F.B. Harris ». C’est un poème émouvant.

Nous avons aussi fait la visite de la tombe de R. Gagnon – un jeune soldat canadien qui faisait partie du régiment de la chaudière. Ce jeune soldat canadien a eu un impact en gigantesque sur le civile Jean le Delezir. L’histoire entre ces deux personnes est une histoire touchante. R. Gagnon s’est approché de Jean et lui a demandé quelque chose à boire. Ca ne semble pas grand chose mais la demande en français avait déclenché une rapprochement des deux hommes. Nous avons écouté un enregistrement de Jean expliquant qu’il restera à toujours marqué par le courage et la motivation du jeune soldat; et par le fait que R. Gagnon soit partie pour se battre pour un pays qui n’était pas le sien. Cela l’a beaucoup touché et l’a marqué pour toujours.

Un épisode sombre du débarquement 

L’abbaye d’Ardennes que nous avons visité en après midi a été le lieu d’un crime de guerre. Ce fût le quartier général du 12ème régiment SS, les soldats allemands avaient tendu un piège aux soldats canadiens fraîchement débarqués et beaucoup y perdurent la vie.

Une journée chargée d’histoire, demain nous changerons de sujet puisque nous nous dirigeons ce soir vers la ville de Tours et les chateaux de la Loire.

Guillaume, Alicia, Margaux accompagné d’une princesse

IMG_9016IMG_9020

3 commentaires

  1. Stevfuff

    Achat De Viagra En Belgique cialis 40 mg Syphilis And Amoxicillin Clavulanate 1g 5mg Cialis Online Au Priligy

  2. Stevfuff

    Propecia Algarve Cytotec Prix En Tunisie cialis Cephalexin Rash

  3. Veronique Mosser

    Bonjour Guillaume.
    Ton père et moi sommes content de t’avoir aperçu sur quelques photos.
    Tu sembles faire un vraiment superbe voyage! Nous sommes bien content pour toi.
    Pourrais tu nous rendre un petit service et confirmer qu’Arthur est bien en France et toujours vivant car nous n’avons aucune idée du groupe dans lequel il se trouve, il n’apparaît sur aucune photo et n’a rien écrit.
    D’avance merci
    PS : Ton père dit « Colles lui une baffe! » Il se pourrait que ça soit une bonne idée en y réfléchissant bien….
    A la semaine prochaine!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>