Guatémala 2013

Indiana Jones et le mur d’escaliers. Indiana Jones and the Wall of Stairs.

Indiana Jones et le mur d’escaliers

Je me levai,  ce matin, avec un sentiment d’appréhension à l’idée  de ce qui était à l’horaire d’aujourd’hui. Une escalade en montagne  autour du lagoon de Chicabal était planifiée alors  j’étais forcée de m’arracher au confort moelleux de mon lit. Encore dans mon pyjama, je me dirigeai jusqu’à la salle à diner, comme tous les autres, me changeai  dans mes pantalons de travail et mes espadrilles après déjeuner et grimpai dans le minibus pour prendre la route, un trajet qui dura 1h30 environ. Après bien des soubresauts sur la route cahoteuse nous sommes arrivés au pied de la montagne où on nous a distribué nos collations pour la randonnée vers le cratère du volcan. Pour mieux expérimenter la vie guatémaltèque typique nous sommes invités à monter dans les sièges,  fait à la bonne franquette à l’arrière du camion. Nous arrivons alors au relais qui est le départ de notre randonnée. Pour bien vous expliquer mon expérience dans le camion cela m’a fait penser au manège de Indiana Jones à Disney Land sans, évidemment, les 3 heures d’attente en queue dans le soleil plombant de la Californie. Et évidemment, Anaheim ne se compare en rien à la verdure radiante et aux sensations authentiquement  tropicales que le Guatemala nous apporte.

La randonnée était à la fois froide et chaude. Je passais de la vigueur et l’entrain à l’épuisement  et l’essoufflement. Il fallait relever le défi physique et mental  de la route tortueuse et poussiéreuse et  des escarpements de la montagne  ce que nous avons tous fait avec sportmanship et je me remerciais de m’être entrainée pendant l’été. . Il va sans dire que ce fut un privilège de faire une superbe randonnée dans ce décor enchanteur. Un peu plus tard notre groupe atteint le sommet du volcan. C’est alors qu’il fallut commencer notre descente vers notre destination finale : le sanctuaire sacré du lagoon de Chicabal.  Pour ce faire il nous fallut emprunter une infinie série de marches de terre construites à même la montagne.

Il n’existe pas assez de mots pour décrire,  ni aucun « commentaires composés  » du BI qui peut rendre  justice à la beauté de ce paysage.  Devant nous se trouve, dans le lit du cratère, un cercle parfait d‘eau chatoyante.  Nous ne pouvons que nous asseoir sur la rive et admirer silencieusement cette fresque naturelle.  Soudainement une légère nuée de brouillard glissa sur la surface du lac pour finalement nous atteindre sur la rive. Perçant ce nuage on pouvait voir la cime des arbres, c’était sublime.  Ce moment à la fois magique et serein ne pouvait que nous inviter à la méditation.

Après cette pose ou nous avons pu manger notre collation ce fut le temps de prendre le chemin du retour.  Nous devions faire face à ce mur, un escalier de 576 marches, un escarpement de près de 250 mètres.  Pour le bénéfice de nos lecteurs, je vais citer mon ami Spencer qui décrit son expérience de cette façon : « celui qui a conçu cet escalier avait un esprit diabolique ».  Dans le silence de la forêt tout ce qu’on entend sont les essoufflements, les soupirs, le bruit de nos souliers qui se frappent aux marches inégales.  On peut voir l’épuisement sur le visage de nos pèlerins.  Clopin clopant nous arrivons finalement au relais ou nous montons à bord de camionnettes qui nous mèneront à notre minibus.  C’est avec empressement que nous montons dans notre bus, enlevons nos bottes de marche. Soulagés, la plupart d’entre nous faisons une sieste bien méritée en route vers le quartier-général de AMA.

Les dames de AMA nous proposent une leçon de cuisine traditionnelle.  Avec leur aide nous préparerons notre souper, au menu :

-Tamalitos : un masa de maïs enveloppé dans une feuille de bananier et cuit à la vapeur

-Paches un mas sucré fait de pommes de terre sucrées à l’aide de raisins et d’un sirop coloré.

-Ponche de fruta : un punch aux fruits servi chaud

Ce fut une soirée splendide qui mit fin à une autre journée inoubliable. Pinata, musique entraînante, un excellent repas et quelques pas de danse pour couronner le tout. La nuit tombée nous remercions nos amis, montons à bord du minibus et nous dirigeons vers El Refugio.  Je suis présentement dans ma chambre en train d’écrire  et je suis très fatiguée.  A l’extérieur de ma chambre, Mme Dupuis attend que je finisse mon texte.

Buenas noches!

Une petite note pour ma famille : mes collègues font des paris à savoir quelle famille fera le plus de commentaires…

Je vais bien et je mange bien et comme Matilda l’a mentionné j’ai acheté assez de beurre d’arachide « commerce équitable » sans crainte d’en manquer avant l‘été.  J’espère que tout va bien à la maison.

Alexa dite l’écureuil.

 

Indiana Jones and the Wall of Stairs

I awoke this morning at 6 :30 with a feeling of apprehension, shrinking away at the idea of today’s agenda. A hike around Laguna Chicabal had been planned, so I was forced to peel myself out of the comforts of my bed. PJs still on, I made my way to the dining room along with everyone else, changed into my work pants and running shoes after breakfast and climbed the bus to start the 1h30 long ride to the hiking trail. After hopping in our seats along the extra bumpy road, the bus stopped, we trampled out and stuffed the provided apples and cookies in our bags. We were now at the base of the mountain, but to give us a little head start, a rowdy and clammering pickup truck with seats mounted in its bed took turns giving us a ride to where we actually starting hiking. To put the truck ride into perspective, it reminded me of the Indiana Jones ride at Disneyland, minus the three hour wait in line in the blistering heat of Southern California. And obviously, Anaheim has nothing on the radiant greenery and the authentic tropical sensation that Guatemala gives off.

The hike was hot and cold. I felt empowered and dynamic and sporty one minute, worn out and dead-tired the next. Twists and turns and crumbly uphill terrain greeted us with intimidating arms. I powered through it along with everyone else, but it was definitely a moment where I thanked myself for taking up jogging in the summer Needless to say, we had the ultimate privilege of trekking through these lush surroundings. Subsequently, the group reached a point on the hike where we slowly dawdled down what seemed like an endless stream of dirt stairs which opened up to our paramount destination: the sacred Mayan Laguna Chicabal.

No amount of words or French IB commentaires composés could do justice to the beauty of this landscape. An enormous volcanic crater held a pool of stainless lake water, which presented itself in a perfect circle before us, and we immediately sat on the shoreline and soaked up the arrant stillness of the scene. A thick, swarming blanket of pale mist hovered above the water and drifted around the area before gently settling on us. The peaks of the row of trees circling the crater would surface above the fog according to the way the latter wandered, which created a view so serene yet curious one couldn’t help but sit cross-legged on the ground and perch their head and on their hand.

After a long snack time, we began our journey back. We climbed and ran and crawled and moved at a snail’s pace up the 576 steps that stood in front of the group almost like a wall of stairs. To depict a more tangible image for our readers back home, I quote Spencer « whoever made these is satanic ». The air was still except for the concentrated huffs and puffs and the sound of dragged feet coming from our large handful of fried little travelers. We made our way back to the bus from there by riding in the back of pickup truck’s bed. We then piled into the bus, kicked off our dusty shoes and made our way to the AMA offices, where we indulged in a cooking class taught to us by the women of the association. Everyone was in good spirits as we made our own dinner.

On the menu:

-Tamalitos, which is a mesa made of corn, and beautifully wrapped in a large banana leaf and steamed

-Paches, which is a sweet masa made of potato, decorated with raisins and sweetened with colored sugar and

-Ponche de fruta, which is a hot fruit punch

It was an amazing evening at the AMA offices to wrap the day up. Good music, good food, and even better dance moves. The night darkened, we thanked the women and the rest of the workers, jumped in the bus and made our way to our hotel where I am now sitting on my bed, stricken with fatigue, typing this up, Mme. Danielle waiting on me for me to finish outside my door.

Buenas noches!

A note for my family: people are starting to place bets on which relative is going to comment on the blog.

I am doing well and eating well, and as Matilda mentioned, I have purchased enough fair trade peanut butter to last until the summer. Hope all is well back home.

Alexa

14 commentaires

Passer au formulaire de commentaire

  1. Stevfuff

    Versand Viagra como comprar cialis sin receta Amoxicillin Bp Sintomas Propecia Cheap Seroquel No Prescription

  2. Stevfuff

    Priligy Generika Dapoxetine Doctor Who Prescribe Cialis Online Alternative Medicine For Propecia cialis online Canadiandrug Propecia Online India

  3. anne moranville

    Je suis curieuse de savoir : faites-vous vos textes en françaid d’abord et traduction anglaise par la suite? Le passé simple bravo Alexa je suis impressionnée

  4. Ariane O

    Wow vous avez pris des photos vraiment incroyables!! Le lac avec la brume est vraiment comme Alexa l’a décrit (avec imagerie impressionnante!). J’aime beaucoup celle avec Spencer qui ne saute pas et les filles sur l’arbre. Essaye de te souvenir des recettes que ces femmes vous apprennent, Isa! On pourrait peut-être utiliser des feuilles de platanes au lieu des feuilles de bananes……..

    Tite noire et tite blanche vont bien!
    PS. Bonne utilisation du passé simple, Alexa! lol

    – A

  5. Annemieke

    It looks like you’ve had a great day and have been lucky with the weather! What wonderful experiences ….

    And for Elisabeth, your team won 2-0 on Sunday :)… Love to you both! Mum

  6. Madeleine Beauchemin Moranville

    Une espérance exaucée, nous avions une grande hâte de te lire , Alexa. Un futur prix Fémina ou pourquoi pas un Goncourt en puissance? FÉLICITATIONS! D’un jour à l’autre, nous avons hâte de vous suivre toi et tes compagnons de voyage; les photos décrivent bien vos expériences.

    MAMIE ET ROGER Baie-Comeau, Québec

  7. jane

    Stunning – I can almost hear the quiet – no highways, no cars – and the smell of the forest and the clean mountain air. The descriptions of the food makes my mouth water – so tasty, fresh and simple!!

  8. Stefan

    Darn, seems like I would have been a good staff sergeant on getting you guys up those stairs(Which would have resulted in the « because you’re tall » comment of the week), looks like you guys are having blast. Wishing you guys the best! -That guy with the hat.

  9. Chelsea Vignola

    Merci pour le « run down » de la journée Alexa :) Superbe randonner! J’aimerais bien etre la avec vous! Je pense qu’il faudra que moi je fais une visite au Guatemala bientot… Les photos du paysage sont éblouissantes!
    Missing you EJ xox

  10. Hélène Moranville

    Merci pour les nouvelles Alexa! On avait bien hâte que tu écrives! Je ne suis pas surprise de savoir que c’était difficile de te lever. Et d’après ce que tu as écrit, demain sera encore plus pénible avec tout cet exercice dans le corps. Si contente de savoir que tout se passe bien. Encore une autre journée incroyable. Les photos sont fantastiques avec la brume.
    Ton père et moi pensons beaucoup à toi. La maison est tranquille et Chatouille n’est plus la même sans toi ici pour lui donner de gros baisers!! JTM!

  11. Riley van der Linden

    Also for Isa: Visited your kitties today, and they’re doing fine, but with the amount of meowing P’tite Noire was doing, I could tell that she really misses you. Six more days!

  12. Riley van der Linden

    Wowwwww, such a pretty view! And the photos are all gorgeous! Spenny, you’re such a little tard being the only one not to jump. I love it. (: Isa, that’s a gorgeous photo of you, and I demand that you make it your profile photo as soon as you’re home! Miss you all! xox

  13. theleblondsTheLeblonds

    Thank you for sharing your daily happenings. Your trip thus far seems to bring you wonderful life experiences and daily adventures that I am sure will warm your hearts for years to come.

    Alyssa, I just wanted to share that Matthew is continuously asking us to play the video you took of him blaming the ghost for the paint on the Ipad…and we are still all laughing. We miss you lots. Happy to see your smiling face in the posted photos.

  14. Kahli

    Par les photos et le blog, on dirait que vous vous amusez beaucoup :) Vous me manquez, j’apprécie le blog et les photos; je suis heureuse que tout se passe bien.
    J’ai aimé ton post, Alexa, ça m’a fait rire.
    Comme M Dupain a dit, on a hâte à votre retour (et, moi aussi j’aimerais du chocolat).
    À bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>