Guatémala 2013

Au septième ciel , On Cloud Nine

Au septième ciel

Imaginez ceci: montagnes majestueuses couvertes d’une de courtepointe dorée aux couleurs d’épi de maïs séchés, scènes panoramiques de terrains agricoles infinis, cordes à linges colorés et cratères de volcan sortant des nuages de coton ouaté dans un immense ciel bleu. Cette énumération (voir Mme Bernier) décrit le paysage fantasmagorique que nous avons l’incroyable chance d’admirer de la communauté de Chuicutama.

Tôt ce matin c’était le temps de faire nos adieux à El Refugio (6 fév). Nous avons quitté l’auberge qui était si rapidement devenue un chez-soi pour tous. Avec nos sacs remplis et nos sourires énergétiques, nous étions près pour la nouvelle aventure qui se présentait devant nous: visiter la communauté Kich’é. Nous avons traversé la campagne rurale vers un village calme et victime de pauvreté. Aujourd’hui notre expérience dans l’école était différente  que celles d’auparavant parce que l’école est composée de 26 élèves de la maternelle à la 6e année et parlant uniquement le Kich’é.  En plus de la difficulté d’hier en ce que nous devions communiquer en espagnol, nous étions limités à la gestuelle, hochement de tête et la répétition de « si? ». Malgré une communication difficile, nous étions éblouis par la curiosité et l’intérêt sincère des enfants pour ce que nous avions à partager. Ces petits artistes adoraient les couleurs vives et les brillants (particulièrement les chicos que j’aidais!). Des grands sourires se dessinaient sur leurs visages après la complétion des tambourines et bâtons de pluie. Leurs réactions justifiaient nos efforts. Après la performance de notre chanson espagnol fétiche, nous sommes allés à notre nouveau refuge pour un peu de relaxation dans le soleil. Puis la moitié du groupe a fait une randonnée scénique  au-dessus des nuages, au sommet du monde.  « Au septième ciel » que les marcheurs ont pensé! Le groupe au complet s’est uni à la prochaine école pour jouer un jeu de futbol traditionnel Mayen. Des enfants excités nous ont accueilli avec leur entraineur, Lorenzo, qui nous a montré les règles de ce jeu complexe. Sans l’utilisation des pieds, l’objectif est de compter un but avec les joints majeurs, tout comme au soccer. Finalement, les petits de moitié notre taille nous ont massacrés. L’équipe de filles canadiennes ( pardon Spencer ) ne présentait aucun défi pour l’intensité des filles guatémaltèques qui jouaient en longues jupes et  en souliers plats.  Nous pouvons peut-être blâmer l’altitude de 3000 mètres pour notre manque de talent. 😉  Par après, le professeur, Lorenzo, a partagé son expérience très inspirante avec le système d’éducation guatémaltèque. Il est sage, mais un leader humble dans sa communauté. En périphrase, en venant ici, nous avons remarqué l’extrême pauvreté de la majorité du Guatémala, cependant les guatémaltèques ont une richesse incroyable provenant de leur culture colorée. Je trouve que le felizidades honnête de la population est la meilleure forme de fortune et une coutume sociale admirable. Ensuite, après un repas nutritif et cupcake pour la fête d’Emilie Sefton, nous avons pris des tours dans un sauna à la Quiché – un spa mayen indigène!  Ce soir, nous allons avoir un gros sleepover puisque nous allons dormir dans 12 lits superposés sous un ciel étoilé impressionant.

P.S. SARA!! Bonne fête! Puisque la communauté nous étions hier n’avait pas d’internet, Liz et moi pensions à toi pour ton sweet sixteen. J Nous t’aimons tous!

Caroline

On Cloud Nine

Imagine this: rolling hills of patchwork acres, panoramic views of endless farmer’s fields, colourful clotheslines and volcanic craters peaking out of the fluffy clouds in the immense blue sky. This enumeration (see Ms. L) describes the scenery we are all blessed to experience in the community of Chuicutama.

Early this morning was our farewell to El Refugio (Feb 6th). We left our new home away from home. With our overstuffed bags and excited smiles, we set out for the new adventure ahead: to visit a Kich’e community. We travelled through the rural countryside towards this calmer and more poverty-stricken village. Today the school experience was different because the school is composed of 26 students from kindergarten to grade 6 and only Kich’é speaking. On top of yesterday’s difficulty to speak Spanish, we were merely limited to hand gesture, head nods and saying “si?. Although communication was tricky, we were all blown away by the kids curiosity and sincere interest in what we had to share. These little artists adored the vivid colors and sparkles (especially the chicos I was helping out!). Great big smiles illuminated their faces upon completion of their tambourines and rain sticks. Their reactions were fulfilling for all of us. After singing our signature spanish song, we headed to the new refuge to enjoy the sun. Next, for half the group, we took a scenic walk on top of the clouds, on top of the world really. “On cloud nine” we intrepid hikers thought! The whole group united at the next school to play the traditional Mayan football game. Eager kids greeted us along with their coach, Lorenzo, who instructed us about this tricky game. Without using our feet, the goal was to use our major joints to score a goal, similarly to soccer. Needless to say, the young ones half our size pretty much creamed us. Our Canadian girl team was also no match for the intensity of the Guatemalan girl team that showed us up in their full formal skirts and small flats. We might blame the altitude of 3000 meters for our lack of skills. 😉  Afterwards, the teacher, Lorenzo, shared his inspiring personal experience with the Guatemalan education system. He is wise, yet a modest leader in his community. To paraphrase him, when coming here, we have noticed the extreme poverty in the majority of Guatemala, yet Guatemalans have incredible wealth from their colourful culture. I am finding that the genuine felizidades (happiness) of the populace is the best form of fortune and an admirable social custom to strive for. Then, after our wholesome meal and birthday cupcakes for Emilie Sefton, we took turns hopping into the indigenous sweat bath – a traditional spa! Tonight, we are having a big sleepover as we are bunking in a 12 bed dorm under an impressive starlight sky.

P.S. SARA!! Happy happy birthday! Since the community we were in last night had no wireless, Liz and I are thinking of you wishing you a sweet sixteen. J Love to you all! Families, we will see you all in no time.

Caroline

8 commentaires

Passer au formulaire de commentaire

  1. Dan Howard

    J’espère que vous allez continuer avec ce blog pour un peu de temps après votre retour! I’ve really loved hearing about your experiences down there, and hope the writing doesn’t stop when you step off the plane in Canada. I hope we’ll get to hear a bit about your experiences of coming home, of being home again, and re-adapting to life in Canada. Would love to hear about in what ways — if any — you think you (or your world-view) have changed.

  2. Hélène Moranville

    C’est déjà la fin! Quelle expérience extraordinaire, un voyage fantastique qui restera dans votre mémoire pour toujours!! Je vous envie tous. J’ai adoré suivre vos activités et voir les photos à tous les jours. Amanda, Danièle et Marc-André, un gros MERCI pour le voyage et d’avoir si bien veillé sur nos enfants! J’ai parlé à M. Dupain ce matin (vendredi) et nous vous verrons samedi à Brodeur. Bon retour!
    Bon voyage Alexa! On t’aime mon poussin!!

    1. Claudia Snugle Puss Niplik Cobanli

      Claudia says miaou!!! (when are you guys coming back) and Théo says cant wait to see you guys,and i wish i could tp (telaported) to you.And just to tell you this is Claudia talking and if you don’t know who is Claudia too bad Mat does.:)

      1. Chantale Laplante

        Merci aux bloggeurs, photographes, accompagnateurs et à toute l’équipe pour cette belle aventure. Bien hâte de vous retrouver demain. XX

  3. Charyl Austman

    Well its been a wonderful and exciting 2 weeks, but I am sure I speak for all the parents…..YEAH THEY ARE COMING HOME!!!!!!!!!!!!! Will see you at the Vancouver Airport stinker…..love from mum xoxooxoxoxxxxxxxxxxxxx

  4. Riley van der Linden

    3000 metre altitude?! Holy crap, how did you all survive that? Looks like you all had tons of fun playing « futbol » and making rain sticks with the kids. One more day until you’re home! I can’t wait to see you all! <3

  5. Madeleine et Roger Baie-Comeau Québec

    Une merveilleuse expérience humaine et culturelle qui s’achève et grâce à vos magnifiques photos qui accompagnaient vos résumés que nous avons suivis fidèlement, tous en garderont des souvenirs pour la vie.

    FÉLICITATIONS ENCORE UNE FOIS et MERCI DE NOUS AVOIR AMENÉS EN VOYAGE AVEC VOUS.

    Mamie Madeleine et Roger

  6. anne Moranville

    Merci d’avoir partagé avec nous toutes vos aventures et superbes photos. Cela nous a fait voyager et oublier pendant quelques temps la froideur de notre hiver… Bon retour à la maison

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>